Le FT17, de Fourchambault à Balard

Le Général d’Armée Pierre de Villiers, Chef d’état-major des armées (CEMA), inaugurait le 10 novembre dernier à Balard, site du nouveau ministère de la Défense, la mise en place du char Renault FT17, parti de l’usine de Fourchambault quelques jours auparavant pour achever son dernier voyage.

Lors d’une prise d’armes rassemblant des officiers, sous-officiers et soldats des trois armées et de nombreux civils des services du ministère, et en présence des trois Chefs d’état-major et des plus hauts représentants de la Délégation Générale pour l’Armement, le général CEMA a voulu mettre en avant le lien inconditionnel qui unit les militaires et les industriels dans la conquête du succès militaire : « Le char FT17 représente l’adaptation permanente, l’engagement et la cohérence, trois étapes consubstantielles en tout temps de la réussite des combats et qui orientent au quotidien l’action des armées, directions et service ».

A la fin de l’ordre du jour, le Général de Villiers invitait Emmanuel Levacher, Président de RENAULT TRUCKS Defense,  à dévoiler la plaque évoquant l’histoire de la conception, de la fabrication et de la mise en service de ce char, acteur glorieux de l’offensive décisive du printemps 1918, et détruit au combat.

Le char mis en place à Balard a été entièrement réparé par les équipes de l’Etablissement de Fourchambault, aujourd’hui dédié au maintien en condition du VAB et demain à la logistique des pièces de rechange des véhicules Griffon et Jaguar du programme Scorpion.

Dénouement d’une histoire commencée il y a 100 ans, le FT17,  souvenir des unités des premiers chars de l’Artillerie spéciale, ancêtres de l’Arme Blindée, est le premier équipement exposé au nouveau ministère de la Défense.

FT17