Brève Histoire février 1916

AU FIL DE L'HISTOIRE

Picture2

février 1916

Le travail des femmes dans l’industrie d’armement

Dès août 1914, 1,5 million de combattants sont mobilisés. Ils quittent les champs et vident leurs usines et pour combler ce gouffre, les femmes s’engagent dans les ateliers et arsenaux.

Le besoin en armement et en munitions est tel que l’industrie doit former très rapidement ces femmes recrutées de façon massive. Outre l’apprentissage d’un métier ces mères de familles doivent s’adapter à des conditions de travail difficiles comme le port de lourdes charges.

Les industries font face à de nouvelles contraintes sociales et certaines aménagent des crèches et des salles dans leurs murs.
Celles qu’on surnomme « munitionnettes » fabriquent des obus dans des usines reconverties à l’économie de guerre comme Citroën, dont 60% du personnel est féminin en 1918.
Dans l’industrie automobile extrêmement sollicitée, la proportion de femmes oscille entre 20% chez Panhard et Levassor et Berliet et 30% chez Renault.

POUR ALLER PLUS  LOIN…

Video : ECPAD, La main d'oeuvre féminime dans les usines de guerre [en ligne], disponible sur http://archives.ecpad.fr/la-main-doeuvre-feminine-dans-les-usines-de-guerre/
Article : Ministère des armées, Le rôle des femmes dans l’industrie de la Grande Guerre [en ligne], disponible sur : https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/special-verdun-2016-le-role-des-femmes-dans-l-industrie-de-la-grande-guerre